La terre se réchauffe dit-on, cependant les hivers restent encore frais, et les étés affichent souvent des journées caniculaires. Pour éviter de fortes déperditions thermiques et d’importantes consommations d’énergie, il est nécessaire de bien isoler son habitat ou de procéder à sa rénovation en matière d’isolation, tout particulièrement s’il est antérieur à 1975, époque où les logements étaient peu ou pas du tout isolés.

Sommaire :

Isolation thermique, caractéristiques :

L’isolation thermique et les matériaux utilisés pour la réaliser permettent désormais d’isoler parfaitement une habitation et d’en mesurer les multiples avantages.
Une isolation thermique dans quel but ?

amenagement combles et Isolation

Nous recherchons tous un confort maximum à l’intérieur de nos habitations, été comme hiver. Une bonne isolation permet de maintenir une température constante quelle que soit la saison. Son rôle est de préserver la chaleur à l’intérieur par temps froid et la fraîcheur lors de canicule.

Les avantages d’une bonne Isolation Thermique :

Une isolation thermique permet en outre de réaliser des économies d’énergie en chauffage et climatisation. Moins de dépenses énergétiques contribuent à la protection de l’environnement par la réduction des émissions de gaz à effet de serre et permettent de réaliser de conséquentes économies sur le budget chauffage et sur les dépenses d’entretien de l’habitat. Mieux isolé, il vieillira mieux et limitera ainsi les travaux de rénovation.

Une bonne isolation thermique offre de plus, une qualité de vie dans un environnement plus sain et prévient certaines maladies respiratoires et allergies dûes à des taux d’humidité trop élevés.

 

Les différents isolants thermique

Les principales qualités d’un isolant thermique seront d’être perméable à la vapeur d’eau et résistant à l’impact de la chaleur et du froid extérieurs, le plus longtemps possible.

On distingue parmi les isolants, les laines minérales, plus communément appelées laine de verre ou laine de roche. Il s’agit de l’isolant le plus couramment utilisé. Les laines minérales, ont une efficacité sur une vingtaine d’années. Ecologiques et recyclables, elles offrent d’excellentes performances sur le plan thermique et acoustique. Epaisses de 30 à 100 mm, elles sont présentées en rouleaux ou en panneaux doublés d’une plaque de plâtre.

Devis Isolation

Les isolants naturels sont des isolants d’origine végétale, composés de coton, de chanvre, de liège ou de bois, vendus en vrac ou en panneaux. Ces isolants ont une densité plus élevée que ceux d’origine minérale et sont plus étanches à l’air, ils sont de ce fait de meilleurs retardateurs thermiques mais affichent un coût beaucoup plus élevé.

Il existe des isolants synthétiques comme le polystyrène expansé qui reste imputrescible. Ils se présentent sous la forme de simples panneaux de polystyrène à coller sur le mur ou à visser sur des tasseaux, ou en panneaux mixtes, doublés d’une plaque de plâtre présentant 40 à 100 mm de polystyrène sur 10 à 13 mm de plâtre. Cet isolant offre d’excellentes performances thermiques et acoustiques.
La mousse de polyuréthane est aussi un isolant synthétique présenté sous forme de mousse à pulvériser. Très efficace en terme d’isolation, elle n’en demeure pas moins exempte de toxicité.

On trouve également les isolants minces réfléchissants qui connaissent un vif succès. En réfléchissant les rayonnements thermiques, ils éloignent la chaleur l’été et préservent du froid l’hiver. Ils sont tout particulièrement adaptés pour les combles ou les greniers. Peu encombrants, ils offrent l’avantage de gagner de la place et se trouvent tout indiqués lorsque l’on dispose de peu de surface. Non toxiques, ils sont rapides à poser par un particulier, se coupent au cutter et se fixent au moyen de bandes adhésives et d’agrafes

Bien choisir un isolant thermique

Plus l’isolant est épais, meilleure sera sa résistance thermique. C’est cette résistance thermique qui déterminera la qualité d’un bon isolant au vu de son coefficient «R», mentionné sur le produit. Plus le coefficient de résistance thermique est élevé, meilleure sera l’isolation.

Le coefficient de conductibilité est également à prendre en compte. On le trouve représenté par la lettre grecque « Lamda ». Il se mesure en W/m2 et représente la quantité de chaleur transmise pour 1 degré de température au vu d’un mètre de matériau posé sur une surface d’un mètre carré. En résumé, plus ce coefficient est faible, plus l’isolant est performant.

Les produits isolants doivent aussi offrir une résistance au feu, quantifiée par la lettre M sur une échelle de 0 à 4. M0 étant un isolant incombustible et M4 facilement inflammable, nécessitant la mise en place d’un pare-feu.

Pour réaliser une isolation thermique, l’isolant sera choisi selon sa destination. Les laines minérales ou les isolants minces réfléchissants sont davantage indiqués pour les combles, la laine de bois ou le liège pour les sols ou les cloisons, le polystyrène expansé sous forme de plaques, pour des toitures ou isolations extérieures et intérieures. Dans la majorité des cas, une bonne isolation passe par celle des toits, des combles, des murs extérieurs et intérieurs ainsi que des sols.

Certains produits isolants sont facilement utilisables par un profane alors que d’autres devront faire l’objet de l’intervention d’un professionnel.

Conseil :

Une bonne isolation thermique implique de posséder une excellente circulation d’air afin que la vapeur d’eau s’évacue correctement. L’habitation devra pour cela, être équipée d’une VMC (ventilation mécanique contrôlée), indispensable pour préserver une bonne qualité de l’air et éliminer pollution et humidité.

Summary
Review Date
Reviewed Item
Notes
Author Rating
41star1star1star1stargray