Le métier de plaquiste est une profession du bâtiment qui consiste à réaliser des travaux de finitions intérieures, d’aménagement de cloisons et d’isolation dans des logements collectifs ou individuels, des bâtiments publics, des bureaux, mais aussi dans des navires ou de simples bateaux.

Sommaire :

 

Plaquiste et placo

Le plaquiste réalise la pose de cloisons préfabriquées en bois ainsi que de plaques de placoplâtre sur les murs, les plafonds ou les sols. Il est également amené à poser des habillages et des coffrages pour des gaines techniques destinées à cacher différents circuits et à veiller à l’approvisionnement du chantier.

Le métier de plaquiste

Le métier de plaquiste et ce que peut apporter l’isolation de votre maison en économie d’énergie

Le plaquiste intervient dans toutes les parties du bâtiment, sols, plafonds, murs et cloisons afin de rattraper les éventuelles inégalités, pour rendre lisses des surfaces brutes et se voit amené parfois à réaliser des travaux de décoration avec la mise en place de corniches ou de moulures.

Travaillant essentiellement à l’intérieur des chantiers, il n’est pas soumis aux aléas climatiques comme certaines autres professions du bâtiment.

Plaquiste: les tâches à réaliser :

Sur des petits chantiers, le plaquiste est polyvalent et ses tâches vont de la pose des plaques jusqu’aux finitions (enduits, lissage et joints). En oeuvrant sur des chantiers de grande envergure, il est souvent contraint à n’effectuer qu’une partie des tâches réparties entre toute une équipe.

Pour mener à bien sa mission, le plaquiste devra s’acquitter du traçage des lignes pour l’implantation de supports, du mesurage et de la coupe des montants, des plaques et des isolants. Il pourra visser les plaques sur les tringles, coller les isolants sur les murs, poser les joints, procéder aux enduits et aux finitions et terminer par le nettoyage du chantier.

cloison-en-platre

Les qualités requises pour travailler en tant que plaquiste :

Assembler des plaques requiert des qualités de précision et l’étude méticuleuse d’un schéma d’installation qui déterminera l’ordre dans lequel les éléments devront être montés.
Le plaquiste devra s’aider de différents matériels pour apprécier la justesse et l’aplomb du montage des éléments, pour percer les murs afin de fixer les différentes parties de l’habillage.

Laine de verre ou laine de roche

Laine de verre ou laine de roche

Il devra être créatif et s’adapter aux différents produits utilisés, à l’évolution constante des nouvelles techniques, à l’utilisation des appareils de levage, notamment par le biais des formations continues.

Il lui faudra être rapide dans le travail du plâtre et plus généralement dans la livraison des commandes du chantier afin de ne pas en perturber la programmation.Enfin, le plaquiste devra faire preuve d’esthétisme pour remettre un travail soigné et de bon goût.

Les études ou formations menant au métier de plaquiste

Diverses formations professionnelles conduisent à l’exercice de la profession de plaquiste, pouvant être suivies à tous les niveaux, en apprentissage ou par le biais de la formation initiale. Ces formations sont dispensées dans le cadre des CAP jusqu’aux BTS avec différentes options comme « plâtrier-plaquiste » ou « staffeur ornemaniste ».

Le Bac Professionnel option «aménagement et finition bâtiment»

, le Brevet Professionnel

plâtrerie et plaques

ainsi que le

BTS aménagements et finitions

conduisent également à l’exercice du métier.

Les évolutions possibles de la profession

La profession de plaquiste

offre des évolutions professionnelles dans le domaine de l’aménagement, des finitions et de l’ornementation. Armé d’une solide expérience, le plaquiste pourra créer sa propre entreprise.
Les salaires de débutants se situent dans une moyenne mensuelle de 1400 € maximum.

Summary
Review Date
Reviewed Item
Notes
Author Rating
51star1star1star1star1star