Certains métiers artisanaux sont assez mal connus et celui de serrurier en fait partie. Trop de gens collent souvent au serrurier l’étiquette de l’homme qui met ou répare des serrures. Pourtant, un serrurier est  bien plus que ça et c’est l’occasion de le découvrir.

Le vrai visage du métier

Le terme sur le site « Ou-Serrurier.fr » à lui tout seul ne révèle pas vraiment l’entiereté de la fonction, car le serrurier n’est pas seulement l’homme qui pose ou répare les serrures. Bien qu’il y ait bien une part de vérité dans cette croyance, il est important de savoir qu’un serrurier a bien plus de talent et de compétence que vous le croyiez.

En effet, le serrurier est d’abord le spécialiste des serrures. À ce titre, il effectue :

  • la pose et la réparation de serrures de portes et de fenêtres, mais aussi,
  • l’installation d’antipanique et de ferme-porte.

En plus de ces deux fonctions, un serrurier est aussi un métallier, c’est-à-dire qu’il est habileté à travailler tout type de métal lourd comme :

Serrurier Oise

  • l’acier,
  • l’aluminium,
  • le cuivre,
  • le titane ou
  • le laiton

Dans son rôle de métallier, il est appelé à réaliser des activités au titre desquels il y a :

  • la menuiserie métallique, c’est-à-dire le façonnage de portes et de fenêtres, de verrières, baies vitrées, de vérandas, en métaux ;
  • le blindage de bâtis de fenêtres et de portes,
  • la réalisation de charpentes métalliques, d’escaliers de toutes formes,
  • la ferronnerie d’art qui prend en compte la réalisation de portillons, de portails ou toutes réalisations en fer forgé qui revêt un aspect artistique.

Avec l’étendue des compétences, vous convenez avec moi qu’un serrurier se doit de maitriser son domaine d’activité. Pour ce faire, il doit suivre une formation.

Les compétences et aptitudes du serrurier

Certaines compétences sont indispensables pour prétendre au métier de serrurier-métallier. Celles-ci varient d’un pays à un autre, mais de façon quasi générale, il faut au minimum un CAP en serrurerie-métallerie et dans des cas infimes, un BTS est exigé. Grâce à ce niveau, un serrurier-métallier gagne un salaire brut de 1430€ par mois. Si le diplôme est une condition sine qua non, il ne suffit pas à lui seul à faire un bon serrurier.

Le métier de serrurier-métallier est d’abord un métier de précision. Le serrurier-métallier doit manipuler des appareils dangereux comme la meuleuse, la scie électrique, etc. Aussi, doit-il faire preuve :

  • d’adresse
  • de minutie
  • de patience

C’est dire qu’il ne s’agit nullement d’un sous-métier ou d’un métier de déscolarisé. Il est temps de briser l’image péjorative qui est accolée à ce métier.

retrouvez également les métiers de :

Summary
Review Date
Reviewed Item
Notes
Author Rating
51star1star1star1star1star